Location immobilière à Paris : que faire en cas de loyers impayés ?

Partager sur :

Les loyers impayés sont la principale hantise des bailleurs dans le cadre d’une location immobilière à Paris. Cela explique pourquoi ils se montrent stricts dans la sélection de leurs futurs locataires. Il est cependant possible que malgré toutes les précautions prises, le locataire cesse de verser le loyer. Que faire lorsque cela arrive ? 

Proposer une solution à l’amiable

Il ne faut pas se hâter de faire la guerre au locataire. Pensez plutôt à le contacter pour un petit rappel à l’ordre. S’il se montre coopérant, essayer de lui proposer une solution à l’amiable pour qu’il puisse régler les impayés. Vous pouvez par exemple établir un paiement échelonné ou un report de paiement. Si possible, conservez une trace de cette approche à l’amiable proposée, quel qu’en soit le résultat.

Envoyer une lettre de mise en demeure

Lorsque le locataire ne veut pas coopérer ou qu’il refuse toute discussion, vous devez lui envoyer une lettre de mise en demeure. Cette dernière lui rappelle une fois encore qu’il doit s’acquitter des loyers impayés conformément aux termes du bail établi au tout début de la location. Le même document doit être expédié à son garant s’il en a un, car c’est à lui de régler les retards de paiement lorsque son protégé manque à ses obligations. Une copie de la lettre envoyée avec accusé de réception doit être conservée. 

Remettre un commandement de payer

Quand, une fois encore, le locataire et son garant ne règlent pas les sommes dues dans le délai qui leur a été accordé, le bailleur peut solliciter les services d’un huissier de justice. Ce dernier a pour mission de leur remettre un commandement de payer. Ce document leur ordonne de payer les loyers dus dans un certain délai. La remise se fait en main propre et un accusé de réception doit être signé par les concernés pour valider qu’ils ont bien reçu la réclamation du bailleur. 

Si à ce stade, ils refusent toujours de payer, il est possible de porter l’affaire devant le tribunal.